“Cet article a été rédigé dans le cadre d’un projet sur le thème “La méditation a changé ma vie”. Ce projet est organisé par Florine Fond du blog Méditation pour Petits et Grands. Pour plus d’informations à ce sujet, cliquez-ici.”

La méditation a changé ma vie.

Je dirais plutôt que c’est l’outil qui m’a permis d’accéder au changement, à la pleine conscience, à me reconnecter avec mon corps, avec les autres , avec la nature, avec l’intelligence collective, avec l‘instant présent , à moi-même.

Comment et pourquoi ai-je découvert la méditation ?

De l’épuisement:

Le 13 février, un burn-out m’a totalement consumée. J’étais là, seule, à errer entre mon canapé, mes toilettes et mon lit.
Après plusieurs jours, j’ai réussi à sortir de mon appartement et à conduire avec beaucoup de difficultés.
Je me suis rendue à la librairie où j’ai passé des heures à feuilleter tous les livres qui me tombaient sous la main.

A l’espoir:

Et j’ai pris ce livre « Votre cerveau n’a pas fini de vous étonner ».
Ayant brûlé toutes mes ressources, j’avais même à ce moment là ,des difficultés à trouver mes mots, faire du calcul mental. On a toujours dit de moi que j’étais une calculette sur patte ! Alors quelle angoisse que ne pas pouvoir répondre instantanément à combien font 7+8. J’en étais consciente et cette situation m’angoissait encore davantage.J’étais dans le cercle vicieux de la peur!

Je commence à lire, et je ne lâcherais plus ce livre jusqu’à arriver à la dernière page. Quand j’ai crée ce blog, je vous ai offert des extraits de ce livre : ce livre est pour moi un cri d’espoir ! J’allais guérir.
Christophe André y écrit: ” Bien sur ,ces troubles complexes et phobiques, ces dépressions, les problèmes de personnalité sont complexes mais si on commençait avec ce patient anxieux à apprendre à respirer d’une certaine façon, à diriger sa conscience plutôt que de lui parler de sa souffrance ?”

A l’intérêt:

Apprendre à respirer: Ohlala, que ça m’angoisse. Moi qui fume deux paquets par jour! Je me souviens alors d’un herboriste du sud du Québec qui m ‘avait dit “ah vous les fumeurs, vous savez si bien respirer, avaler la fumée, et la saisir au plus profond de vous, puis la rejeter comme tu le fais, j’aimerais savoir respirer comme vous ».
Ca alors, par la respiration, je pourrais aller mieux ?  Je savais à ce moment là, que moi seule pourrait me reconstruire, me sortir de l’enfer dans lequel j’étais tombée !

Plus avancée dans ce livre , je lis cet extrait, toujours de Christophe André:
“L’ approche neuro-cognitive est devenue ma culture médicale
Donner une aide au patient qui va lui réapprendre à réamorcer ses capacités d’auto équilibrage et d’auto-réparation et dont les processus nous échappe, redonner au patient l’espoir et l’optimisme, l’aider à lui faire prendre conscience qu’il peut modifier son parcours, se changer lui-même.
La base de tout changement psychique émotionnel durable auto-produit, c’est la neuroplasticité, notion d’expériences et d’exercices inlassablement répétés
Matthieu Ricard parle « d’entrainement de l‘esprit ».
En psychologie, des outils simples, à la portée de tous, très efficaces, nécessitant un entrainement régulier, ne coûtant rien, suffisent à modifier doucement l’architecture fonctionnelle de notre cerveau.”

Dans ce livre, on parle donc de communication entre plusieurs individus qui méditent en même temps, de plasticité neuronale, de communications entres les cellules d’un cerveau qui se recréent, qu’un cerveau peut repousser, qu’un cerveau en bonne santé est un cerveau qui travaille. Bon , je n’avais plus qu’à m’y mettre.

Sceptique, et curieuse, je  commence la méditation:

A l’action:

Je devais essayer cela en bonne sceptique… de toutes façon, je n’avais rien à perdre!
En respirant, en méditant, j’allais reconstruire des connections entre mes neurones, faire repousser du neurone. J’allais donc me soigner ainsi! J’en parle à la psychiatre qui me suis. Elle me répond que si j’étais capable de le faire, elle n’avait rien contre mais bon, que avec des médicaments, on gagnerait du temps. Je me disais, qui va gagner quoi??

Guidée par la voix de Christophe André grâce au CD qui accompagne son livre « méditer jour après jour”, et à l’aide de quelques programmes vidéo gratuits en ligne comme celui de francois Lemay, je débutais.

Résultats immédiats:

Et là, en une minute, j’étais capable de me calmer ! Et si, de me calmer!
D’une agitation extrême dans la quelle se trouvait mon esprit , parasité des milliers de pensées qui s’entrechoquaient, en pleine conscience, et juste en guidant mon esprit, en respirant, je me calmais, je revenais à l’instant présent.

Ce n’était que le début. Cet exercice est maintenant un plaisir , je le répète plusieurs fois par jour.

Répéter les exercices :

L’approche du corps :

Tout doucement, j’ai pris conscience de mon corps, mon corps dont je ne m’étais jamais occupée, dont je n’avais jamais pris soins, je me suis réappropriée mon corps. Et cela, grâce à la respiration en pleine conscience ! Si !! Et en 2 séances à peine!
Tranquillement seule à la maison , sans dépenser d’argent, je me soignais.

Je faisais aller l’air jusque dans mes petits vaisseaux, dans toutes les cellules de mon corps, puis profondément au fond de mon coeur ! C’était comme si je révisais mes cours d’anatomie ! Mais en les vivant de l’intérieur et sans prendre de drogues !
Il est difficile pour moi de vous expliquer cela avec des mots ! Je concentrais plein d’énergie dans mon coeur que je pouvais ouvrir d’un coup pour me soigner et communiquer à nouveau !

Vivre pleinement ses émotions:

Mes émotions de tristesse de honte, je pouvais les vivre plutôt que de les penser, de les subir !
Ainsi je pouvais les accueillir, et les vivre, simplement ! Je ne laissais plus ces pensées tourner en boucle de manière stérile ! Je vivais mon expérience, instant après instant, pas après pas !
Je n’étais plus anéantie par mes problèmes.
A chaque inspiration, j’inspirais du bien être, et j’expirais des soucis.

Calmer son esprit :

Puis j’ai appris à observer mes pensées, c’est à dire à prendre du recul envers le bavardage de mon esprit , à être présente dans l’instant présent. Vous savez le petit hamster qui pédale dans nos têtes, ces pensées qui tournent en rond et nous parasitent totalement ! Oummmfff, CALME…..on se recentre, calme.

Les résultats:

Besoin de preuve ? Il y en a plein la littérature scientifique aujourd’hui, et tout ce que j’ai appris de la neurologie durant  mes études est totalement dépassé aujourd’hui.

A force de m’entraîner et de me connecter à mon souffle, de me concentrer sur l ‘air qui entre et sort de mes narines, de prendre conscience de mon corps dans l’instant, j’ai arrêté de fumer ! On peut dire que plus personne n ‘y croyait.Cela fait un mois jour pour jour. Quand l’idée d’une cigarette traverse mon esprit, je me recentre, là, en zone neutre, je ressens mon souffle entrer et sortir calmement, paisiblement.. et ça passe !

J’ai ainsi appris que la méditation et la respiration en pleine conscience permettent d’augmenter le taux de sécrétion de dopamine, l’hormone de la récompense, celle qui fait que les humains aiment s’enivrer

 La méditation est un de mes piliers..

Puis continuant ainsi, aujourd’hui, j’accepte ce qui m’entoure,.J’ai réalisé que tout le bonheur était là, autour de moi, en moi, et que je n’avais rien vu jusque là, que j’étais aveugle.

La méditation m’a redonnée goût de vivre, en pleine conscience, en jouissant de l’instant présent.
La seule chose que je pouvais changer était mon état d’esprit, la méditation en est l’outil.

Moi qui ai un côté pratique , j’ai testé il y a donc maintenant 9 mois la méditation.
Aujourd’hui, je choisis d’y passer plus de temps, car je suis encore débutante et toujours très speed! Alors imaginez: me poser durant 5 minutes, c’est facile pour moi, 15 minutes m’apportent un grand bien être. Mais une heure, je n’en suis pas encore là, bien que c’était ce que je faisais lors de séances d’acupuncture . Je réalise cela en vous écrivant .Et tout comme on sait que marcher dix minutes nous fait du bien, une bonne randonnée de 15 jours nous transforme! il en est de même avec la méditation.

Et puis j’ai rencontré Florine Fond du blog Méditation pour Petits et Grands.😃

Le temps d’écrire cet article, y penser, le rédiger ,corriger les fautes de frappe, le mettre en forme, j’ai bien du méditer 50 fois!

Voila, j’espère que cet article vous a plu et aidé. Si vous l’avez aimé, partagez, et commentez en dessous.

Du fond du coeur merci.

Soyez curieux soyez amoureux:

ah oui, je dis cela, car ressentir  l’émotion de l’amour active le cerveau comme le fait d’être curieux et d’apprendre!

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    557
    Partages
  • 557
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *