Comment je me suis pris en main pour dépasser mon mal de dos

mal de dos

Bonjour 🙂

Andrée qui m’a demandée de le lui écrire un article sur mon histoire et mon dos, je la remercie énormément de son intérêt et de sa confiance !

Je suis  Thomas du blog Alors-la-forme.com

Dans cet article je vais vous partager comment je me suis pris en main pour améliorer mon état de forme et pour dépasser mon mal de dos.
Au delà des simples techniques, il y a aussi et surtout les changements d’attitudes, de comportements et même ma façon d’être en général.

mon mal de dos

En effet je vais aujourd’hui beaucoup mieux qu’il y a quelques mois et années, car à une certaine époque pas si lointaine j’avais des douleurs horribles en bas du dos et qui allaient même dans ma cuisse, mon mollet et descendaient jusqu’à mon pied gauche.
J’ai connu des épisodes assez tristes et douloureux.
Pour revenir sur mon cas donc, j’ai fait une première hernie discale à 23 ans (L5S1) une deuxième hernie discale à 26 ans (L4L5) et j’ai également été opéré étant ado.
Je suis passé par de la réeduc, connaissant même un passage en fauteuil roulant pendant 2 mois et demi et j’ai ensuite pu reprendre “une vie normale” 2 ans après cette grosse opération.
Au delà de ça, j’ai connu les gênes, les douleurs, les tensions et blocages au niveau du dos que l’on ressent parfois, et cela sans raison apparente !
À une époque, même passer le balai dans mon propre appartement m’était insupportable et je devais aller m’allonger car je ne pouvais pas continuer !
Je me rappelle aussi de ces vacances avec ma chérie sur le bassin d’Arcachon, à pleurer et craquer complètement à cause de la douleur.
Je ne pouvais rien faire du tout sans avoir très mal !
C’était vraiment très compliqué à gérer.
Aujourd’hui j’ai parfois encore quelques douleurs qui persistent mais elles sont incomparables à ce que j’ai pu vivre par le passé, dans le sens où je n’ai plus de sciatique et où je ne ressens ces douleurs que dans certains mouvements précis.
Mais aujourd’hui je bouge facilement, je fais du sport et je me sens bien au quotidien.
La vie normale et le bien-être ! 🙂

Je pense que nous avons aussi le pouvoir de modifier nos états par un changement de comportements et d’habitudes au quotidien.
Et aujourd’hui je partage avec vous comment je me suis pris en main pour dépasser mon mal de dos et mes douleurs.

Le temps du repos et des soins

Dans un premier temps le repos m’a aidé à ne plus accentuer mon mal de dos et mes douleurs.
J’ai au départ été dans l’erreur de ne pas assez écouter mon corps
Je voulais continuer de travailler encore et encore et je n’osais pas m’arrêter.
En fait voila c’est ça ! Ce n’est pas que je voulais pas m’arrêter c’était surtout que j’avais peur de ce qu’allait penser les autres ! 😉
J’avais peur que les gens parlent etc etc.
Puis un beau jour j’ai eu le déclic, j’en ai eu assez et j’ai passé le cap.
Après tout, si les gens doivent parler, autant que ce soit parce que je fais quelque chose de bon pour moi ! 😉
J’ai donc accepté ce dont mon corps avait besoin, du repos…

Et des soins !
J’ai évidemment testé pas mal de méthodes et de techniques dans le but de soigner mon mal de dos et calmer mes douleurs.
Vous pouvez en retrouver quelques-unes sur mon blog et notamment en cliquant-ici.
Néanmoins, je crois vraiment qu’au delà de s’arrêter sur les techniques la meilleure chose à faire est de tester et d’expérimenter par soi-même, et le tout sans se comparer aux autres !
Car je crois que se comparer représente un piège dans lequel les gens tombent facilement avec le mal de dos.
Nous sommes tous unique !
Et notre mal de dos n’est pas celui du voisin.
Même si parfois nous pouvons trouver des ressemblances, nous sommes tous différends.
Et de la même façon que nous avons tous notre parcours, nous avons nos douleurs, notre mal au dos et notre chemin vers le mieux-être ne peut pas être comparé à celui d’un autre.
Je parle en expérience personnelle dans ce cas, car moi aussi j’ai eu cette tendance à me comparer ou écouter les conseils de gens quand je souffrais de ma hernie.
Cela peut s’avérer être une bonne chose dans certains cas mais nous devons aussi apprendre à ne pas trop comparer notre cas à celui d’un autre non plus.
C’était surement dans le but de chercher à me rassurer que je faisais ça car j’avais peur et je voulais trouver une solution rapide !
Seulement à trop faire ça on risque de se planter et on prend aussi le risque d’avoir encore plus de stress car si on tombe sur quelqu’un qui souffre depuis 10 ans en disant avoir “absolument tout testé”…
On risque d’avoir vraiment la trouille et de perdre confiance !
Et à mon avis le soir on risque d’avoir du mal à trouver le sommeil…

Une méthode de soin peut convenir à une personne mais pas forcément à nous et vice-versa.
Je crois donc que l’important est de rester ouvert, de s’écouter soi et d’expérimenter diverses techniques jusqu’à trouver la bonne ou les bonnes pour nous et notre cas personnel.
Trop se comparer aux autres représente un piège dans lequel il est facile de tomber.
Je vous invite en ce sens à lire mon article “les 3 pièges à éviter avec le mal de dos pour le dépasser efficacement” .

Le bien-être tout en haut de mes priorités !

Une chose qui peut paraître logique et même bête, c’est de considérer notre bien-être physique comme LA priorité…
Je dis que cela peut paraître bête et logique mais l’essentiel se passe dans nos comportements finalement.
Je m’explique :
Comme j’en parle au dessus je ne me suis pas autorisé tout de suite à prendre le repos dont mon corps avait besoin pour dépasser mon mal de dos…
Avant il y a eu aussi une période ou jouer au football était très important pour moi, j’ai même négligé par le passé mon dos pour le plaisir de l’instant, à savoir jouer au football !
Je crois qu’il y a beaucoup de gens qui fonctionnent comme ça…
Ils désirent maigrir mais choisissent le chocolat plutôt que le fruit !
Ils savent que ce n’est pas bon !
Ils savent qu’ensuite cela aura un résultat derrière, mais ils font le mauvais choix !
J’ai été comme ça, avant d’avoir si mal que j’ai fini par comprendre cette erreur.
Le plaisir de l’instant n’est pas toujours la bonne solution, et nous devons apprendre à penser long terme.
J’aime beaucoup cette phrase, d’ailleurs elle est de moi ! wouuuuuu ! 🙂

Bref, ce que je veux dire c’est que la ou j’ai beaucoup progressé aussi a été que j’ai fait passer mon bien-être tout en haut de mes priorités.
Ma priorité c’est un état de forme excellent, une super santé et un dos guérit !
Ce n’est pas toujours facile, mais une fois qu’on a bien souffert on a plus de facilité à penser de cette façon.

De meilleures habitudes de vie pour dépasser mon mal de dos

mon mal de dos

De la découle ensuite des choix plus en adéquation avec nos besoins du moment…
Ainsi j’ai pris des mesures afin d’améliorer mon état et atteindre mes objectifs :

  • Quitter mon ancien emploi qui m’apportait plus de mal que de bien au niveau de mes douleurs
  • Arrêter le football et toutes les actions aux effets négatifs pour mon dos
  • Opter pour les sports de non-impact (natation, gainage…)
  • Travail sur mes émotions et stress (le corps et l’esprit sont liés)

Le fait de changer petit à petit mes comportements et façon de faire m’a aidé à avancer positivement vers mon objectif de guérison du mal de dos et vers une forme excellente.
Il m’a d’abord fallu une prise de conscience pour agir de la bonne manière, car avant quelque part je ne faisais pas ce qu’il fallait, et même pire je faisais des choses aux effets négatifs !
On a beau consulter le meilleur spécialiste, si une fois rentré à la maison on fait n’importe quoi, il n’y aura pas d’avancées !
Nous avons aussi quelque chose à faire et un rôle majeur à jouer pour notre bonne santé.

J’espère que cet article vous a plu 🙂
Je vous invite à me laisser votre commentaire en dessous et également sur ma page Facebook si vous le souhaitez !
Bonne journée à vous et à bientôt !
Thomas du blog Alors-la-forme.com

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    889
    Partages
  • 889
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *